La sophrologie pour retrouver un sommeil réparateur

January 12, 2018

 

Le cortisol est l’hormone du réveil alors que la mélatonine est celle du sommeil.

Ces 2 hormones évoluent logiquement en sens contraire : lorsque le taux de la première est élevé, le taux de la seconde est bas et vice versa.

 

La sécrétion de cortisol est à son maximum entre six heures et huit heures du matin pour faciliter le réveil puis elle diminue au cours de la journée, afin de laisser la place à la sécrétion de mélatonine en soirée, pour être presque nulle en milieu de nuit, avant de réaugmenter pour atteindre un nouveau pic le lendemain matin.

 

Le cortisol est également l’hormone du stress. Ce qui signifie que les personnes stressées vont avoir tendance à continuer de sécréter du cortisol en soirée, perturbant la production de mélatonine donc l’endormissement. Il existe donc un lien, même s’il n’est pas le seul, entre excès de cortisol et insomnie.

 

La sophrologie fait partie des méthodes non-médicamenteuses permettant de limiter la consommation de somnifères et de retrouver un endormissement et un sommeil de qualité. Le travail s’effectue en deux temps :

  1. La détente musculaire et la respiration abdominale permettent de lâcher-prise et améliorent l’endormissement ;

  2. Des exercices ciblés et personnalisés pour visualiser un rituel de sommeil récupérateur et apaisant.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Octobre rose : mobilisons-nous !

October 1, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents

February 18, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags